ST Life.augmented

Press Release

STMicroelectronics annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice 2013

  • Les résultats financiers du quatrième trimestre sont en ligne avec les attentes.
  • Le chiffre d’affaires net du quatrième trimestre s’élève à 2,01 milliards de dollars, soit une hausse de 3,9% par rapport au quatrième trimestre 2012 si l'on exclut ST-Ericsson.
  • Le free cash flow* du quatrième trimestre est positif et s'élève à 91 millions de dollars.

 

Genève /
STMicroelectronics (NYSE : STM), un leader mondial des semi-conducteurs dont les clients couvrent toute la gamme des applications électroniques, publie ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice 2013, clos le 31 décembre 2013.
 

Le chiffre d'affaires net du quatrième trimestre s'élève à 2,01 milliards de dollars, la marge brute à 32,9% et la perte nette à 0,04 dollar par action. Le chiffre d'affaires net de l'exercice s'établit à 8,08 milliards de dollars, la marge brute à 32,3% et la perte nette à 0,56 dollar par action.

Carlo Bozotti, Président et CEO de ST a déclaré : « Le chiffre d'affaires et la marge brute du quatrième trimestre sont bien conformes à nos attentes et ont atteint le point médian de notre fourchette de prévisions, ce qui s’est traduit par un résultat d'exploitation positif avant dépréciations et restructurations ainsi qu'un niveau conséquent de free cash flow positif.

En 2013, si l'on exclut les anciens produits de ST-Ericsson, notre chiffre d'affaires a progressé de 3,2%, une performance meilleure que nos marchés cibles, les contributions majeures provenant des microcontrôleurs et des produits pour l'automobile. Nous avons également bien progressé sur le plan de la diversification de notre clientèle et des initiatives touchant à la distribution et au marché de masse. De plus, nos produits pour décodeurs numériques avancés et nos circuits intégrés pour applications spécifiques (ASIC) fondés sur la technologie FD-SOI nous ont permis de remporter de nombreuses qualifications et de susciter de l’intérêt auprès de grands équipementiers et opérateurs du monde entier.

Nous avons fait de sérieux progrès dans la mise en œuvre du plan stratégique annoncé en décembre 2012 mais nous avons encore beaucoup à accomplir. Le démantèlement de ST-Ericsson a respecté le calendrier prévu et nos équipes chargées du développement des produits se sont enrichies de nouvelles compétences. De plus, nous avons réduit nos charges d'exploitation trimestrielles d'environ 25% par rapport au quatrième trimestre 2012 et ramené les coûts d'exploitation nets du quatrième trimestre à l'intérieur de notre fourchette cible. Nous avons engagé une modification structurelle progressive de notre empreinte industrielle qui aura des retombées positives sur notre marge brute et nous avons signé avec l’état français un accord-cadre majeur visant à soutenir nos efforts de R&D dans les technologies dérivées CMOS ».

(*) Le Free cash flow est une mesure non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires, veuillez-vous référer à l’Annexe A qui explique pourquoi la Société pense que cette mesure est importante et pour une réconciliation en normes US GAAP.

Synthèse des principaux résultats financiers
U.S. GAAP
(En millions de dollars US)
T4
2013
T3
2013
T4
2012
20132012
Chiffre d’affaires net(a)2 0152 0132 1628 0828 493
Marge brute32,9%32,4%32,3%32,3%32,8%
Résultat (Perte) d’exploitation publié(e) (11)(66)(730)(465)(2,081)
Résultat net (Perte) part du groupe(36)(142)(428)(500)(1 158)

(a) Le chiffre d’affaires net intègre les ventes de ST-Ericsson, telles que consolidées par ST. La déconsolidation de ST-Ericsson a pris effet le 1er septembre 2013.

Non - U.S. GAAP*
(En millions de dollars US)
T4
2013
T3
2013
T4
2012
20132012(b)

Résultat (perte) d'exploitation avant dépréciations 
et restructurations

1854(142)(173)(705)
Marge d'exploitation avant dépréciations
et restructurations
0,9%2,7%(6,5%)(2,1%)(8,3%)
Chiffre d'affaires net hors Wireless (WPS)1 8821 8781 8117 3787 148

(b)L'exercice 2012 intègre une charge nette de 54 millions de dollars correspondant à la somme versée par ST à NXP à l’issue d'une sentence arbitrale. 

Analyse des résultats financiers du quatrième trimestre

Au total, le chiffre d’affaires net du quatrième trimestre a progressé de 0,1% par rapport au troisième trimestre 2013 et diminué de 6,8% par rapport au quatrième trimestre 2012. Par rapport au troisième trimestre, la ventilation géographique montre que les ventes ont progressé de 4,1% dans la zone Chine-Asie du Sud alors qu'elles ont reculé de 5,6% dans la zone Japon-Corée, de 2,8% dans les Amériques et de 1,0% dans la zone EMEA.

Si l'on exclut les produits pour téléphones cellulaires (anciens produits de ST-Ericsson), le chiffre d'affaires du quatrième trimestre a progressé de 0,2% par rapport au troisième trimestre et de 3,9% par rapport au quatrième trimestre 2012. Entre le troisième et le quatrième trimestre, la croissance a été tirée par l'automobile et les microcontrôleurs, alors que la croissance par rapport à l'exercice précédent provient de l'imagerie, de l'automobile, des microcontrôleurs, de l'industriel et des produits de puissance.

La marge brute du quatrième trimestre s'établit à 662 millions de dollars en valeur absolue et à 32,9% en pourcentage des ventes. Par rapport au troisième trimestre, la marge brute a progressé de 50 points de base, essentiellement grâce à des efficiences opérationnelles qui ont été partiellement compensées par des effets de change négatifs et des charges anticipées de capacités de production inutilisées.

Les dépenses de R&D du quatrième trimestre 2013 s'élèvent à 407 millions de dollars. Elles ont diminué de 16 millions de dollars (-3,7%) par rapport au troisième trimestre 2013, essentiellement du fait de la poursuite des réductions de coûts qui ont été partiellement compensées par un effet de saisonnalité négatif. Les coûts de R&D ont baissé de 30% par rapport aux 585 millions de dollars publiés au quatrième trimestre 2012.

Les frais généraux, commerciaux et administratifs du quatrième trimestre 2013 ont baissé de 4 millions de dollars (-1,5%) par rapport au troisième trimestre, essentiellement du fait de la poursuite des réductions de coûts qui ont été partiellement compensées par un effet de saisonnalité négatif. Ils sont en baisse de 14% par rapport aux 291 millions de dollars publiés un an auparavant.

(*) Le résultat d’exploitation (perte) avant dépréciations et restructurations et la marge d’exploitation avant dépréciations et restructurations sont des mesures non US GAAP. Pour des informations supplémentaires, veuillez vous référer à l’Annexe A qui explique pourquoi la Société pense que ces mesures sont importantes et pour une réconciliation en normes US GAAP.

Le résultat d'exploitation avant charges liées aux dépréciations et charges de restructuration s'élève à 18 millions de dollars au quatrième trimestre, contre un montant de 54 millions de dollars au troisième trimestre qui incluait un gain de 80 millions de dollars issu de la cession d'activités. La marge d'exploitation du quatrième trimestre, avant dépréciations et charges de restructuration ressort à 0,9%, avec une marge de 7,7% pour le segment SP&A (composants de détection et de puissance + composants pour l'automobile) et une marge négative de 8,5% pour le segment EPS (solutions de traitement embarquées).
L'amélioration par rapport à la marge négative de 6,5% publiée au quatrième trimestre 2012 est essentiellement due au démantèlement de ST-Ericsson.

Les charges de restructuration et les provisions pour dépréciations et autres coûts liés à des fermetures de sites comptabilisées au titre du quatrième trimestre dans le cadre des plans existants de la Société s'élèvent à 29 millions de dollars, à comparer à 120 millions de dollars au troisième trimestre 2013.
La perte nette du quatrième trimestre ressort à 36 millions de dollars ou (0,04) dollar par action, contre une perte nette de (0,16) dollar par action au troisième trimestre 2013 et de (0,48) dollar par action au quatrième trimestre 2012. Sur une base ajustée et après déduction des impôts applicables, la perte nette non US GAAP publiée par ST au quatrième trimestre est estimée à (0,01) dollar par action si l'on exclut les charges liées aux dépréciations et restructurations, contre une perte nette de (0,03) dollar par action au troisième trimestre 2013 et de (0,11) dollar par action au quatrième trimestre 2012.*

Pour le quatrième trimestre 2013, la Société a retenu un taux de change moyen effectif d’environ 1,34 dollar pour 1,00 euro, à comparer à 1,31 dollar pour 1,00 euro au troisième trimestre 2013 et 1,30 dollar pour 1,00 euro au quatrième trimestre 2012.

Chiffre d'affaires net du quatrième trimestre

Chiffre d’affaires net par ligne de produits et segment de marché
(En millions de dollars US)
T4
2013

 
T3
2013

 
T4
2012

 
AMS : Produits analogiques et MEMS337329396
APG : Automobile449418368
IPD : Industriel et Produits discrets de puissance447458420
Autres SP&A---
SP&A : composants de détection et de puissance
(Sense & Power) et
composants pour l’automobile (Automotive Products) 
1 2331 2051 184
DCG : Digital Convergence Group159163217
IBP : Imagerie, BICMOS ASIC et Silicon Photonics127144100
MMS : Microcontrôleurs, Mémoires et Sécurité357360293
WPS : Produits pour téléphones cellulaires (Wireless)133135351
Autres EPS--3
EPS : solutions de traitement embarquées
(Embedded Processing Solutions)
776802964
Autres6614
Total2 0152 0132 162

 

Chiffre d’affaires net par Segment de marché / Canal (%) T4
2013
T3
2013
T4
2012
Total Equipementiers73%75%77%
Distribution27%25%23%

(*) Le résultat d’exploitation hors Wireless (WPS), le résultat (perte) d'exploitation avant dépréciations et restructurations, la marge d’exploitation avant dépréciations et restructurations et le résultat ajusté par action sont des mesures non US GAAP. Pour des informations supplémentaires, veuillez-vous référer à l’Annexe A qui explique pourquoi la Société pense que ces mesures sont importantes et pour une réconciliation en normes US GAAP.

Chiffre d’affaires et résultat d’exploitation par Segment de produits

Segment opérationnel (en millions de dollars US)T4 2013 Chiffre d’affaires net
 
T3 2013 Résultat d’exploitation (Perte)T3 2013 Chiffre d’affaires netT3 2013 Résultat d’exploitation (Perte)T4 2012 Chiffre d’affaires net

 
T4 2012 Résultat d’exploitation (Perte)
SP&A : composants de détection et de puissance (Sense & Power) et
Automobile
1 233961 205751 184106
EPS (a): solutions de traitement embarquées (Embedded Processing Solutions)
et
Produits pour téléphones cellulaires (Wireless)
(a)
776(66)802(18)964(182)
Autres (b)(c)6(41)6(123)14(654)
TOTAL2 015(11)2 013(66)2 162(730)

(a)Les Solutions de traitement embarquées regroupent le segment des produits pour téléphones cellulaires (Wireless) qui intègre une part du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation de la co-entreprise ST-Ericsson consolidée dans le chiffre d’affaires et le résultat d’exploitation de la Société jusqu'au 1er septembre 2013, ainsi que d’autres éléments affectant le résultat d’exploitation lié à l’activité produits pour téléphones cellulaires.
(b)Le chiffre d’affaires net du Segment « Autres » comprend le chiffre d’affaires provenant des ventes de Sous-systèmes, de services d’assemblage ainsi que d’autres chiffres d’affaires.
(c)Le résultat (perte) d’exploitation du segment « Autres » comprend des éléments tels que les charges de capacités inutilisées, les dépréciations et frais de restructuration et autres coûts liés aux fermetures, frais de démarrage et arrêts planifiés, ainsi que d’autres frais non alloués, tels que : le coût de certains programmes de Recherche et Développement stratégiques ou spéciaux, certaines charges d’exploitation engagées au niveau du siège, le coût des litiges et réclamations au titre des brevets et divers frais non affectés aux Groupes de produits, ainsi que les résultats d’exploitation du segment « Sous-systèmes et Autres Groupes de Produits ». Le segment « Autres » intègre des charges de capacités inutilisées (7 millions de dollars au quatrième trimestre 2013, 0 million de dollars au troisième trimestre 2013 et 66 millions de dollars au quatrième trimestre 2012) ainsi que des charges de restructuration et des provisions pour dépréciations et autres coûts liés à des fermetures de sites (29 millions de dollars au quatrième trimestre 2013, 120 millions de dollars au troisième trimestre 2013 et 588 millions de dollars au quatrième trimestre 2012). 

Le chiffre d’affaires net du segment SP&A a progressé de 2,3% entre le troisième et le quatrième trimestre 2013, et ressort en hausse de 4,2% par rapport au quatrième trimestre 2012 grâce aux sous-segments APG et IPD. La marge d'exploitation du segment SP&A ressort à 7,7% au quatrième trimestre 2013 à comparer à 6,2% au troisième trimestre 2013 et 9,0% au quatrième trimestre 2012. La hausse par rapport au troisième trimestre 2013 vient essentiellement du mix produits.

Au quatrième trimestre 2013, le chiffre d’affaires net du segment EPS (Solutions de traitement embarquées) a reculé de 3,2% par rapport au troisième trimestre 2013. Le recul de 19,4% enregistré par rapport au quatrième trimestre 2012 tient essentiellement à l'arrêt progressif de l'activité WPS (anciens produits ST-Ericsson). Le segment EPS enregistre une marge d'exploitation négative de 8,5% au quatrième trimestre 2013, contre une marge négative de 2,2% (ou -11,5% si l'on exclut le gain issu de la cession d'activités) au troisième trimestre 2013 et une marge négative de 18,9% au quatrième trimestre 2012.

Flux de trésorerie et Bilan – Faits marquants
Au quatrième trimestre 2013, comme anticipé, la Société a généré un free cash flow positif* de 91 millions de dollars, à comparer à un free cash flow négatif de 72 millions de dollars au troisième trimestre 2013.

Les dépenses d’investissement après déduction des produits de cession ressortent à 531 millions de dollars en 2013, à comparer à 476 millions de dollars en 2012. En 2013, le ratio des investissements rapportés au chiffre d'affaires s'établit autour de 6,6%, contre 5,6% en 2012.

Les stocks ont augmenté de 20 millions de dollars par rapport au troisième trimestre pour s'établir à 1,34 milliard de dollars à la clôture du quatrième trimestre. Au quatrième trimestre 2013, le taux de rotation des stocks était de 4,0 ou 90 jours, à comparer à un taux de rotation de 4,3 ou 84 jours au quatrième trimestre 2012.

ST a distribué aux actionnaires 89 millions de dollars de dividendes au quatrième trimestre 2013 et 346 millions de dollars en 2013.

La situation financière nette* de ST correspond à une situation de trésorerie nette de 741 millions de dollars au 31 décembre 2013, à comparer à 739 millions de dollars au 28 septembre 2013 et 1,19 milliard de dollars au 31 décembre 2012. Le total des ressources financières de ST ressortait à 1,89 milliard de dollars au quatrième trimestre 2013, à comparer à 2,49 milliards de dollars au 31 décembre 2012 et son endettement total, à 1,15 milliard de dollars au quatrième trimestre 2013, contre 1,30 milliard de dollars au 31 décembre 2012.

Le montant total des fonds propres, en incluant les participations ne donnant pas le contrôle, ressort à 5,73 milliards de dollars au 31 décembre 2013, contre 6,36 milliards de dollars au 31 décembre 2012.

Résultats financiers de l’exercice 2013
En 2013, ST et Ericsson ont démantelé la co-entreprise ST-Ericsson, se désengageant ainsi de l'activité de plateforme de circuits intégrés pour produits pour téléphones cellulaires**.

Le chiffre d'affaires net de l'exercice 2013 s'élève à 8,08 milliards de dollars, soit une baisse de 4,8% par rapport au chiffre d'affaires net de 8,49 milliards de dollars publié en 2012. Cette baisse s'explique essentiellement par la diminution des ventes des produits pour téléphones cellulaires (anciens produits de ST-Ericsson). Si l'on exclut le segment des produits pour téléphones cellulaires, le chiffre d'affaires de 2013 affiche une progression de 3,2% à 7,38 milliards.
La marge brute ressort à 32,3% en 2013, contre 32,8% en 2012.

Le chiffre d'affaires du segment SP&A (produits de détection et de puissance et produits pour l'automobile) s'élève à 4,78 millions de dollars en 2013, soit une hausse de 3,3% par rapport à 2012 qui provient des sous-segments APG et IPD. Le recul de la marge d'exploitation de ce segment qui est passée de 8,8% en 2012 à 5,7% en 2013 est essentiellement dû à une augmentation des coûts de R&D.

(*) La position financière nette et le bénéfice net ajusté par action sont des mesures non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l’Annexe A.
(**) Le transfert formel des activités de ST-Ericsson vers les sociétés mères respectives a été finalisé le 2 août 2013. Le démantèlement du reste des activités de ST-Ericsson est achevé et les deux sociétés mères ont assumé à parts égales le coût de cette opération. Comme indiqué dans un communiqué antérieur, ST et Ericsson ont repris à leur compte les charges et les marges de leurs activités respectives depuis le 2 mars 2013. La déconsolidation de ST-Ericsson a pris effet le 1er septembre 2013.

.

Le chiffre d'affaires du segment EPS (solutions de traitement embarquées) ressort à 3,27 milliards de dollars, soit une baisse de 14,6% par rapport à 2012 qui s'explique principalement par la réduction progressive des activités de ST-Ericsson. Si l'on exclut les produits pour téléphones cellulaires (WPS), le chiffre d'affaires du segment EPS a progressé de 3,4% essentiellement grâce à la forte croissance du segment MMS. La marge d'exploitation du segment EPS est passée d'une marge négative de 23,1% en 2012 à une marge négative de 12,2% en 2013, principalement du fait de la fermeture progressive de ST-Ericsson et d’une amélioration des ventes de microcontrôleurs.

La perte nette publiée au titre de l'exercice 2013 s'élève à 500 millions de dollars, ou (0,56) dollar par action, contre une perte nette de 1,16 milliard de dollars, ou (1,31) dollar par action en 2012. Sur une base ajustée et après déduction de l'impact fiscal applicable, la perte nette non US GAAP publiée par ST au titre de l'exercice 2013 ressort à (0,23) dollar par action si l'on exclut les charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, contre une perte nette de 0,33 dollar par action en 2012.*

Le taux de change moyen effectif pour la Société était d’environ 1,31 dollar pour 1,00 euro en 2013, exactement comme en 2012.

Chiffre d'affaires net de l'exercice 2013

Chiffre d’affaires net par ligne de produits et segment de marché
(En millions de dollars US)
2013
 
2012
 
AMS : Produits analogiques et MEMS1 3061 320
APG : Automobile1 6681 554
IPD : Industriel et Produits discrets de puissance1 8011 747
Autres SPA-1

SP&A : composants de détection et de puissance
(Sense & Power)

et composants pour l’automobile (Automotive Products)

4 7754 622
DCG : Digital Convergence Group735888
IBP : Imagerie, BICMOS ASIC et Silicon Photonics462437
MMS : Microcontrôleurs, Mémoires et Sécurité1 3671 147
WPS : Produits pour téléphones cellulaires (Wireless)7041,345
Autres EPS19

EPS : solutions de traitement embarquées
(Embedded Processing Solutions)

3 2693 826
Autres3845
TOTAL8 0828 493

*Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l’Annexe A

Chiffre d’affaires et résultat d’exploitation par Segment de produits pour l’exercice 2013

Segment opérationnel
(en millions de dollars US)
Exercice 2013
Chiffre d’affaires
net
Exercice 2013
Résultat d’exploitation
(Perte)
Exercice 2012
Chiffre d’affaires
net
Exercice 2012
Résultat d’exploitation
(Perte)
SP&A : composants de détection et de puissance (Sense & Power) et composants pour l’automobile (Automotive Products)
 
4 7752704 622409
EPS : solutions de traitement embarquées (Embedded Processing Solutions) et
Produits pour téléphones cellulaires (Wireless)
3 269(399)3 826(883)
Autres38(336)45(1 607)
TOTAL8 082(465)8 4932 081

Perspectives relatives à l’activité du premier trimestre 2014

M. Bozotti a déclaré : « Pour le premier trimestre, nous retenons comme point médian de notre fourchette de prévisions une baisse d'environ 9,5% du chiffre d'affaires global par rapport au quatrième trimestre 2013. Outre l’effet de saisonnalité incluant notamment les festivités du Nouvel An en Asie, le chiffre d'affaires du premier trimestre sera nécessairement impacté par le fait que les ventes de produits hérités de ST-Ericsson sont appelées à diminuer de plus de la moitié par rapport au quatrième trimestre 2013.

Même si le marché des semi-conducteurs n’a pas fonctionné comme prévu en 2013, l’apparition de signes macroéconomiques positifs et la dynamique attendue sur les marchés en 2014 constituent des éléments encourageants. Nous sommes bien positionnés pour tirer parti des opportunités et obtenir une croissance plus rapide que celle des marchés que nous servons en privilégiant l'avance technologique de nos produits dans les composants de détection et de puissance, les composants pour l'automobile et les solutions de traitement embarquées.

Nous allons poursuivre notre objectif d'atteindre une marge d'exploitation proche de 10% d’ici à la mi-2015, basé sur une combinaison de la croissance de notre chiffre d'affaires, l’amélioration de notre marge brute et la réduction du montant net de nos dépenses vers la partie basse de notre fourchette cible».

Pour le premier trimestre 2014, ST prévoit une baisse du chiffre d’affaires d'environ 9,5% par rapport au quatrième trimestre 2013, à plus ou moins trois points et demi de pourcentage près. De ce fait, la marge brute du premier trimestre devrait se situer autour de 32,4%, à plus ou moins deux points de pourcentage près.

La fourchette trimestrielle moyenne de 600-650 millions de dollars prévue pour nos charges d'exploitation nettes inclut les frais commerciaux, généraux et administratifs et les dépenses de R&D, après déduction des subventions. Les subventions de R&D attendues par la Société dans le cadre du programme Nano2017 devraient être débloquées au premier trimestre 2014.

Ces perspectives reposent sur une hypothèse de taux de change effectif d’environ 1,35 dollar pour 1 euro pour le premier trimestre 2014 et comprend l’impact des contrats de couverture existants. Le premier trimestre se clôturera le 29 mars 2014.

Informations institutionnelles
Le 2 décembre 2013, ST a annoncé que toutes les résolutions soumises à l’approbation des actionnaires par le conseil de surveillance ont été adoptées lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) des actionnaires, qui s’est tenue le 2 Décembre 2013 à Schiphol, Pays-Bas. Les résolutions proposées par le Conseil de Surveillance sont les suivantes :

  • la distribution d’un dividende en numéraire de 0,10 dollar US par action ordinaire en circulation pour le quatrième trimestre 2013 et de 0,10 dollar US par action ordinaire en circulation pour le premier trimestre 2014 payables respectivement en décembre 2013 et Mars 2014 aux actionnaires inscrit sur les livres de la société au cours du mois de chaque versement trimestriel.
  • une modification des statuts de la Société, autorisant le Conseil de Surveillance, en plus de l’Assemblée Générale des Actionnaires, à statuer sur une distribution des dividendes trimestriels à partir des réserves de la Société.

Produits et technologies – Faits marquants du quatrième trimestre 2013
Au cours du quatrième trimestre 2013, ST a réalisé de solides progrès avec d’importantes introductions de nouveaux produits et des qualifications significatives.

Solutions de traitement embarquées (EPS)
Convergence numérique (DSG)

  • ST a enregistré d’importantes qualifications en Europe et aux États-Unis pour les technologies vidéo Ultra HD et HEVC auprès d’opérateurs majeurs de rang 1.
  • ST a remporté de multiples qualifications pour des décodeurs numériques pour la diffusion de contenus (broadcast) avec la certification complète de grands fabricants de systèmes d’accès conditionnel, tels que Nagra et Viaccess. Plus de 50 références de produits localisées sont proposées pour répondre aux attentes du marché partout dans le monde.
  • ST a décroché des contrats pour ses boîtiers de décodage de la part de MultiChoice, premier opérateur de télévision à péage d’Afrique du Sud, en vue de faciliter l’accède des consommateurs aux services haute définition.
  • ST a remporté une qualification auprès d’un fabricant majeur d’appareils grand public en Extrême Orient pour sa technologie de silicium sur isolant totalement déplétée FD-SOI (Fully Depleted-Silicon-On-Insulator).

Imagerie, ASIC, BiCMOS et photonique sur silicium (IBP)

  • ST a remporté plusieurs contrats pour des modules de prise de vue et de capteur d’images pour des applications de caméra frontale et principale de la part d’un fabricant de smartphones de premier plan en vue de la livraison en volume de nouveaux modèles au premier semestre 2014.

Microcontrôleurs, mémoires et microcontrôleurs sécurisés (MMS)

  • ST a enregistré des qualifications pour le microcontrôleur STM32F4 utilisé en tant que nœud de capteurs auprès de plusieurs fabricants de smartphones de premier plan, ainsi que pour une montre intelligente (smartwatch) auprès de l’un d’eux.
  • ST a remporté plusieurs qualifications concernant le microcontrôleur STM32F1 avec machine virtuelle Java (JVM) pour une interface utilisateur de commande de chauffage auprès d’un fabricant d’équipements industriels français, ainsi que le STM32F0 pour des accessoires d’entrée/sortie auprès d’un grand fabricant de smartphones américain.
  • ST a enregistré de nouvelles certifications pour son microcontrôleur sécurisé à interface duale ST31 destiné au secteur bancaire asiatique auprès de deux fabricants majeurs de cartes de paiement supplémentaires.
  • ST a introduit un élément sécurisé (Secure Element) de deuxième génération qui améliore encore les performances et la sécurité des appareils mobiles.
  • ST a annoncé une famille d’« étiquettes mémoire NFC dynamiques » permettant la connectivité sans contact entre des smartphones et une large gamme d’appareils électroniques.

Applications Sense & Power et pour le secteur automobile (SP&A)

Circuits analogiques, MEMS et capteurs (AMS)

  • ST remporté une qualification pour un combo intelligent réunissant un accéléromètre et un gyroscope 6 axes pour les tablettes et smartphones de nouvelle génération proposés par un fabricant asiatique en plein essor. Un autre fabricant asiatique de premier plan qualifie un autre combo 6 axes pour une montre intelligente.
  • ST a été sélectionné par un fabricant mondial d’accéléromètres à accélération élevée pour applications de maintenance prédictive dans des applications de transport.
  • ST a commencé la livraison en volume de microphones numériques de haute performance pour tablettes à un fabricant de premier plan, et d’un microphone numérique de haute performance avec port « vers le haut » à un important constructeur de smartphones chinois.
  • ST a introduit une nouvelle famille de capteurs 6 axes intelligents entièrement compatibles avec l’environnement Android 4.4 KitKat.
  • ST a remporté une qualification auprès d’un fabricant chinois pour un module accéléromètre et un modèle gyroscope destiné à des projets d’aide à la navigation automobile ; a augmenté les livraisons d’accéléromètres à accélération élevée pour airbags destinés à un grand fabricant asiatique ; a lancé la production d’un gyroscope pour applications de navigation pour le compte d’un fabricant américain ; et a entamé l’échantillonnage du premier accéléromètre 24 g pour applications automobiles non liées à la sécurité, telles que les boîtes noires pour véhicules automobiles.
  • ST a entamé la livraison en volume du contrôleur d’écran tactile de deuxième génération à un grand fabricant asiatique et enregistré une qualification pour le circuit de troisième génération auprès de ce même fabricant.

Electronique automobile (APG)

  • ST a confirmé son leadership dans le domaine de l’éclairage automobile en remportant le contrat de la plate-forme stratégique d’un grand fabricant japonais de rang 1.
  • ST a été désigné « fournisseur exclusif » de produits VIPower par un important fabricant japonais de rang 1.
  • ST a été sélectionné par un grand fabricant japonais de systèmes de gestion de moteurs automobiles et de climatisation pour des applications d’injection directe du carburant.
  • ST a remporté plusieurs qualifications pour des applications d’airbag auprès de clients chinois.
  • ST a décroché de nombreuses qualifications pour ses microcontrôleurs 32 bits à architecture de puissance dans un large éventail de domaines d’applications.
  • ST a annoncé la dernière génération de récepteurs de positionnement par satellite multi-constellations à la pointe de l’industrie qui, en ajoutant la fonction de suivi du réseau de satellites chinois Beidou, sont capables de recevoir les signaux émis par tous les systèmes mondiaux de navigation.

Produits discrets de puissance et applications industrielles (IPD)

  • ST a remporté des qualifications de la part d’un fabricant coréen de premier plan pour son nouveau chargeur de batterie à découpage.
  • ST a lancé la production d’un nouveau régulateur abaisseur à découpage monolithique pour le projet d’infodivertissement d’un fabricant automobile japonais de rang 1 pour le compte d’un constructeur automobile américain.
  • ST a remporté d’importantes qualifications pour des transistors IGBT (Insulated Gate Bipolar Transistors) ultra-rapides dans des applications de correction du facteur de puissance auprès d’un grand fabricant d’appareils chinois.
  • ST a continué de susciter un intérêt croissant avec ses solutions de la famille « E-Fuse » pour les disques durs et plates-formes de stockage électronique (SSD) de fabricants de premier plan.
  • ST a obtenu d’importantes qualifications pour ses MOSFET à haute efficacité auprès d’un grand fabricant de téléviseurs coréen.
  • ST a décroché le contrat portant sur des diodes de redressement à effet de champ pour chargeurs d’appareils mobiles et de tablettes auprès d’un équipementier asiatique de premier plan et remporté des contrats-clés pour des filtres EMI et des circuits de protection destinés à des smartphones, des tablettes, des ordinateurs portables et autres applications portables à haute visibilité.
  • ST a introduit le premier système sur puce pour passerelles intelligentes au monde, qui combine un sous-système de traitement haute performance avec alimentation par courants porteurs ligne (CPL), sécurité et fonctions périphériques pour la prise en charge de réseaux hybrides utilisant les standards de communications filaires et sans fil les plus répandus.
  • ST a tiré parti de son expertise dans les domaines des courants porteurs ligne (CPL) et des circuits intégrés pour compteurs intelligents pour lancer un système sur puce unique paré pour le futur, qui simplifie la conception des compteurs intelligents, réduit les délais de mise sur le marché et abaisse sensiblement le nombre — et donc le coût — des composants utilisés.
  • ST a annoncé un nouveau chargeur de batterie doté d’une fonction de récupération d’énergie qui améliore la flexibilité, simplifie la conception et étend le périmètre des applications.

Utilisation d’informations financières complémentaires non-US GAAP
Ce communiqué de presse contient des informations financières complémentaires non-US GAAP comme le chiffre d'affaires net hors WPS (produits pour téléphones cellulaires), le résultat (perte) d'exploitation avant charges liées aux dépréciations et restructurations, la marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations, le résultat net ajusté, le résultat net ajusté par action, le free cash flow et la situation financière nette.

Nous attirons l’attention de nos lecteurs sur le fait que ces mesures ne sont ni auditées, ni préparées selon les normes comptables américaines US GAAP et qu’elles ne doivent donc pas être considérées comme des substituts aux mesures financières US GAAP. De plus, de telles mesures financières non-US GAAP pourraient également ne pas être comparables à d’autres informations de même intitulé, utilisées par d’autres sociétés.

Vous trouverez dans l’Annexe A de ce communiqué de presse un tableau permettant de réconcilier les mesures financières non-US GAAP utilisées par la Société avec leurs mesures financières correspondantes en normes US GAAP. Pour remédier à ces limites, les informations financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que les états financiers consolidés de la Société préparés selon les normes américaines US GAAP.

Informations à caractère prévisionnel
Certaines des déclarations contenues dans ce communiqué de presse, autres que celles renvoyant aux données historiques, sont des déclarations sur les attentes futures et autres déclarations à caractère prévisionnel (au sens de la Section 27A de la Securities Act de 1933 ou de la Section 21E de la Securities Exchange Act de 1934 et de leurs modifications). Fondées sur les opinions et hypothèses actuelles de la direction, ces dernières dépendent et impliquent des risques connus et non connus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire différer de manière significative les résultats, performances ou événements réels de ceux anticipés dans les présentes déclarations, en raison de divers facteurs comme :

  • le caractère incertain des tendances industrielles et macroéconomiques ;
  • la demande et l’adhésion des clients pour les produits que nous concevons, fabriquons et vendons ;
  • des événements ou circonstances imprévus susceptibles d’altérer notre capacité à mettre en œuvre la réduction planifiée de nos charges d’exploitation et / ou à atteindre les objectifs de nos programmes de R&D bénéficiant de fonds publics ;
  • des événements ou circonstances à venir susceptibles d'avoir un impact sur le calendrier du démantèlement de notre co-entreprise ST-Ericsson ;
  • le plan de charge et les performances manufacturières de nos installations de production ;
  • les fonctionnalités et performances de nos systèmes d’information sous-tendant nos activités opérationnelles critiques, activités manufacturières, financières et commerciales incluses ;
  • les variations des marchés des changes, et surtout, du taux de change du dollar des États-Unis par rapport à l’Euro et aux autres grandes devises que nous utilisons dans le cadre de nos activités ;
  • l'impact des revendications de propriété intellectuelle (IP) par nos concurrents ou autres tierces parties, et notre capacité à obtenir les licences nécessaires dans des conditions et termes raisonnables ;
  • le montant et le calendrier des charges de restructuration et des économies de coûts associées susceptibles de différer par rapport à nos estimations ;
  • une modification de notre situation fiscale globale suite à des changements au niveau des lois fiscales, des conclusions des contrôles fiscaux ou des traités fiscaux internationaux susceptibles d’avoir un impact sur les résultats de nos activités, et sur notre capacité à évaluer avec précision les crédits d’impôts, les avantages fiscaux, les déductions d’impôts et les provisions fiscales, et notre capacité à utiliser les actifs d’impôts différés ;
  • le dénouement de litiges et l’impact de tout autre nouveau procès dans lequel nous pourrions être impliqués ;
  • des événements naturels tels que des conditions climatiques sévères, des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques ou d’autres phénomènes de la nature, des risques sanitaires et des épidémies, dans des pays où s’exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs ;
  • une modification de l’environnement économique, social, politique ou infrastructurel dans les pays où s’exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs, y compris du fait d'événements macroéconomiques ou régionaux, de conflits militaires, de troubles sociaux et/ou d’actes de terrorisme ;
  • la disponibilité et les coûts des matières premières, du gaz, de l’eau et de l’électricité, des services de sous-traitance industrielle ou de toutes autres fournitures nécessaires à nos activités ;


Compte tenu de tous les risques et incertitudes qui pèsent sur ces informations à caractère prévisionnel, les performances et résultats réels de nos activités pourraient différer de ces prévisions de manière significative et défavorable. Certaines déclarations relatives aux perspectives d’avenir peuvent être identifiées comme telles par l’utilisation de verbes tels que « croire », « prévoir », « pouvoir », « être attendu », « devrait », « serait », « vise » ou « anticipe » et autres variations de ces mots ou expressions comparables ou leur négation, ou par la discussion de stratégie, plans ou d’intentions.

Certains de ces facteurs de risques sont présentés et discutés en détail dans « Item 3. Key Information — Risk Factors » de notre rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2012, déposé auprès de la SEC le 4 mars 2013. Si l’un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se réalisaient ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient varier significativement de ceux décrits dans ce communiqué de presse, tels qu’anticipés, crus ou attendus. Nous n’avons pas l’intention d’assumer et n'assumons aucune obligation de mise à jour des informations ou déclarations à caractère prévisionnel présentées dans ce communiqué de presse pour refléter des événements ou circonstances à venir.

Informations sur la présentation des résultats, la conférence téléphonique et la retransmission sur internet (webcast)
Le 28 janvier 2014, la direction de STMicroelectronics tiendra une conférence téléphonique afin de commenter la performance opérationnelle de la Société au cours du quatrième trimestre et de l’exercice 2013.

La conférence téléphonique se tiendra à 15 heures (heure de Paris) et sera retransmise en direct sur le site internet à l’adresse http://investors.st.com. Pour accéder au webcast, nous vous suggérons de vous connecter 15 minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer les logiciels audio nécessaires.

A propos de STMicroelectronics
ST est un leader mondial sur le marché des semiconducteurs, dont les clients couvrent toute la gamme des technologies de détection et de puissance (Sense & Power), les produits pour l’automobile et les solutions de traitement embarquées. De la gestion de la consommation aux économies d’énergie, de la confidentialité à la sécurité des données, de la santé et du bien-être aux appareils grand public intelligents, ST est présent partout où la technologie microélectronique apporte une contribution positive et novatrice à la vie quotidienne. ST est au cœur des applications professionnelles et de divertissements à la maison, au bureau et en voiture. Par l’utilisation croissante de la technologie qui permet de mieux profiter de la vie, ST est synonyme de « life.augmented ».

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site : www.st.com

 

 

 (Attachment A)

 

ST Microelectronics
Informations financières complémentaires non-US GAAP
Réconciliation entre normes non-US GAAP - US GAAP
En millions de dollars US sauf pour les données par action

 

Les données financières complémentaires non-US GAAP présentées dans ce communiqué de presse ne sont pas auditées et sont donc sujettes à des limites inhérentes. De telles données non-US GAAP ne reposent pas sur un ensemble de règles ou principes comptables et ne doivent donc pas être considérées comme un substitut aux mesures comptables US GAAP. En outre, nos données financières non-US GAAP complémentaires peuvent ne pas être comparables à des mesures non-US GAAP de même intitulé, utilisées par d’autres sociétés. De plus, un certain nombre de limites spécifiques relatives à ces mesures non-US GAAP individuelles et les raisons de présenter des informations financières non-US GAAP sont détaillées dans les paragraphes ci-après. Pour remédier à ces limites, les données financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que nos états financiers consolidés préparés selon les normes comptables américaines US GAAP.

Le résultat d’exploitation (perte) avant dépréciations, charges de restructurations et éléments non-récurrents est utilisé par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et expliquer l’impact des éléments qui n’ont pas été pris en compte tels que les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures. Le résultat net et le résultat par action (EPS) ajustés sont utilisés par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et communiquer l’impact des éléments exclus comme les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures attribuables à ST et des autres coûts exceptionnels, net de l’impact de l’impôt applicable.

La Société pense que ces mesures financières non-US GAAP fournissent des informations utiles aux investisseurs et à la direction parce qu’elles mesurent la capacité de la Société à générer une rentabilité issue de ses activités, en excluant l’effet des acquisitions et des dépenses relatives à la rationalisation de ses activités et sites qu’elle ne considère pas comme faisant partie de son résultat d’exploitation en cours, offrant ainsi, lorsque lues en conjonction avec les données financières de la Société en normes GAAP : (i) la capacité de réaliser des comparaisons de période à période plus pertinentes du résultat d’exploitation en cours de la Société, (ii) la capacité de mieux identifier les tendances de l’activité de la Société et d’analyser lesdites tendances, et (iii) une plus grande facilité de comparaison des résultats des opérations de la Société avec les modèles des analystes financiers et des investisseurs et les valorisations, qui ne tiennent généralement pas compte de ces éléments.

 

T4 2013
(en millions de dollars US et cents par action)
Marge bruteRésultat d’exploitation
(perte) 
Résultat netRésultat par action
correspondant 
U.S. GAAP662(11)(36)(0,04)
Dépréciations et restructurations 2929 
Estimation de l’impact fiscal  (6) 
Non-U.S GAAP66218(13)(0,01)
 

 

T3 2013
(en millions de dollars US et cents par action)
Marge bruteRésultat d’exploitation
(perte) 
Résultat netRésultat par action
correspondant 
U.S. GAAP652(66)(142)(0,16)
Dépréciations et restructurations 120117 
Quote-part de la perte des sociétés mises en équivalence (MicroOLED)  4 
Estimation de l’impact fiscal  (2) 
Non-U.S GAAP65254(23)(0,03)

 

T4 2012
(en millions de dollars US et cents par action)
Marge bruteRésultat d’exploitation
(perte) 
Résultat netRésultat par action
correspondant 
U.S. GAAP697(730)(428)(0,48)
Dépréciations et restructurations 588307 
Estimation de l’impact fiscal  (1) 
Impôt ST-Ericsson  26 
Non-U.S GAAP697(142)(96)(0,11)

Situation financière nette : les ressources (dettes) représentent le solde de nos ressources financières totales et de notre dette financière totale. Le total de nos ressources financières comprend la trésorerie et équivalents de trésorerie, les valeurs mobilières de placement, les dépôts à court terme et la trésorerie soumise à restriction, tandis que la dette financière totale comprend les emprunts à court terme, la portion courante de la dette à long terme plus la dette à long terme, comme indiqué dans notre bilan consolidé. Nous pensons que notre situation financière nette est une information utile pour les investisseurs car elle leur permet d’analyser plus aisément notre situation globale soit en termes d’endettement net ou de situation de trésorerie nette en mesurant nos ressources en capital à partir de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement, ainsi que le niveau total de notre endettement financier. La situation financière nette n'est pas une mesure US GAAP.

Situation financière nette (en millions de dollars US)31 décembre
2013
28 septembre
2013
31 décembre
2012
Trésorerie et équivalents de trésorerie1 8361 4342 250
Valeurs mobilières de placement5791238
Dépôts à court terme111
Trésorerie non courante soumise à restriction--4
Total des ressources financières1 8941 5262 493

Emprunts à court terme et part courante de la dette à long terme 

(225)(168)(630)
Dette financière à long terme(928)(619)(671)
Dette financière totale(1 153)(787)(1 301)
Situation financière nette 7417391 192

Le Free cash flow est défini comme de la trésorerie nette générée par les activités d’exploitation moins la trésorerie nette générée (absorbée) par les opérations d’investissement, hors paiement pour acquisitions et produits provenant des cessions de valeurs mobilières de placement, dépôts à court terme et trésorerie soumise à restriction. Nous pensons que le Free cash flow est une information utile pour les investisseurs et la direction car il mesure la capacité de nos activités d’exploitation et d’investissement à générer de la trésorerie à même de soutenir nos activités opérationnelles. Le Free cash flow n’est pas une mesure reconnue par les normes comptables US GAAP et ne correspond pas au cash flow total étant donné qu’il n’inclut pas les flux de trésorerie générés ou absorbés par les activités de financement. Il est à noter également que notre définition du free cash flow peut différer des définitions retenues par d’autres sociétés. 

Free cash flow (en millions de dollars US)T4
2013
T3
2013
 
T4
2012
 
Trésorerie nette générée (absorbée) par les opérations d'exploitation27014252
Trésorerie nette générée (absorbée) par les opérations d'investissement(145)(7)(107)
Paiement pour l’achat (ou produits de cession) de valeurs mobilières, dépôts à court terme, trésorerie nette soumise à restriction et variation nette dans le cadre de la déconsolidation des co-entreprises.(34)(79)-
Free cash flow91(72)145

 

Feedback Form
Customer Feedback