ST Life.augmented

Press Release

STMicroelectronics salue le succès du CERN dans sa recherche de l’inaccessible particule de Higgs

Le fabricant de circuits intégrés partage la joie des scientifiques qui ont utilisé des instruments équipés de ses capteurs et régulateurs hors pair pour traquer le boson de Higgs à 125 GeV

Genève /

Suite à l’annonce publiée le 4 juillet à propos de la découverte du boson de Higgs, STMicroelectronics, un leader mondial dont les clients couvrent toute la gamme des applications électroniques, félicite l’équipe multinationale de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) pour ce succès.

ST a fourni des composants électroniques spécialement développés pour répondre aux exigences des deux instruments utilisés dans le grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN pour traquer le boson de Higgs : le détecteur CMS (Compact Muon Solenoid) et le détecteur ATLAS (A Toroidal LHC ApparatuS).

« Celle initiative multinationale a nécessité la participation de plusieurs milliers de personnes pour construire le matériel, collecter et traiter les données, puis valider les résultats », a déclaré Carmelo Papa, vice-président exécutif et directeur général du secteur du Secteur Industriel et Multi-Segments (IMS) de STMicroelectronics. « C’est extrêmement valorisant pour ST d’avoir participé, à notre modeste niveau, à cet important projet qui dévoile des vérités cruciales à propos de la nature de l’univers et de nous-mêmes. » 

En ce qui concerne le CMS — un détecteur de particules qui, en observant comment les collisions proton-proton convertissent l’énergie en particules de masse finie, donne un aperçu de la façon dont la matière est apparue après le Big Bang —, ST a fourni plusieurs milliers de capteurs en silicium depuis 2002. Entre autres exigences, ces capteurs devaient assurer une précision extrêmement élevée à des dimensions environ cent fois supérieures à celles des puces classiques. ST a réussi à fabriquer des capteurs offrant le niveau de pureté exigé en s’appuyant sur les processus de fabrication de haute qualité dont la Société dispose en interne.
 
Dans le cas du détecteur ATLAS, ST a développé des régulateurs exceptionnels de tension négative et positive durcis aux rayonnements. Ces régulateurs ont été utilisés dans le système électronique du calorimètre à argon liquide, le détecteur de pixels, le détecteur à rayonnement de transition et autres sous-systèmes. En 2006, ST a reçu un trophée décerné aux fournisseurs du programme ATLAS pour la fabrication de régulateurs, les chercheurs de ce programme n’ayant trouvé aucun système capable de fournir de façon fiable un courant suffisant en cas d’exposition à des niveaux de rayonnement très élevés. ST a fourni cette technologie pendant plusieurs années aux industries des satellites et de l’espace. Outre les régulateurs de tension, ST a fourni plus de 40 000 diodes durcies aux rayonnements au programme ATLAS. 

Complément d’information sur le projet
Les résultats présentés par les équipes CMS et ATLAS le 4 juillet semblent indiquer l’existence d’une nouvelle particule qui, avec une masse d’environ 125 gigaélectronvolts (GeV), est compatible avec le boson de Higgs.
Pour les scientifiques, la probablilité est de 1 sur 3,5 millions que cette observation corresponde au résultat d’une fluctuation statistique et non à l’existence d’une particule réelle.
 
L’existence d’un boson de Higgs (particule quantique associée au champ de Higgs, de même que le photon est la particule quantique associée à un champ électromagnétique) a été prédite dans les années 60 par le physicien théorique Peter Higgs. Le champ et le boson de Higgs sont des aspects clés d’un mécanisme mis au point par des scientifiques pour expliquer des observations qui remettent en question le Modèle standard de la physique des particules. Ce Modèle constitue aujourd'hui la théorie la plus précise pour décrire les particules fondamentales qui constituent la matière et sont à l’origine des interactions électromagnétiques, faibles et fortes responsables de tous les phénomènes physiques observés dans l'univers.
 
Les expériences menées précédemment dans le grand collisionneur de hadrons (LHC) ont confirmé le Modèle standard à 1 %, mais jusqu’alors, le boson de Higgs est resté invisible. « Cette étape est historique, mais ce n’est qu’un début », a déclaré Rolf Heuer, directeur général du CERN, soulignant qu’il s’agit d’un projet mondial ponctué d’un succès mondial et assorti d’implications mondiales pour l’avenir.

À propos de STMicroelectronics
ST est un leader mondial sur le marché des semiconducteurs, dont les clients couvrent toute la gamme des technologies Sense & Power et les applications de convergence multimédias. De la gestion de la consommation aux économies d’énergie, de la confidentialité à la sécurité des données, de la santé et du bien-être aux appareils grand public intelligents, ST est présent partout où la technologie microélectronique apporte une contribution positive et novatrice à la vie quotidienne. ST est au cœur des applications professionnelles et de divertissements à la maison, au bureau et en voiture. Par l’utilisation croissante de la technologie qui permet de mieux profiter de la vie, ST est synonyme de « life.augmented ».
En 2011, ST a réalisé un chiffre d'affaires net de 9,73 milliards de dollars. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site : www.st.com

Feedback Form
Customer Feedback