ST Life.augmented

プレスリリース

STMicroelectronics annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice 2012

  • Le chiffre d'affaires net du quatrième trimestre s'élève à 2,16 milliards de dollars ; c’est au-dessus du point médian de la fourchette de prévisions
  • La situation financière nette* s'est améliorée par rapport à 2011 en dépit d'un environnement difficile et ressort à 1,19 milliard de dollars
  • Provisions liées aux dépréciations de 544 millions de dollars au quatrième trimestre; elles concernent le goodwill et d'autres actifs incorporels du segment Wireless
 
Genève /
STMicroelectronics (NYSE : STM) annonce aujourd’hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2012 et l'exercice clos le 31 décembre 2012.

Le chiffre d’affaires net du quatrième trimestre s'établit à 2,16 milliards de dollars et la marge brute à 32,3%. La perte nette part du groupe s'élève à 428 millions de dollars, essentiellement en raison d'une provision de 544 millions de dollars relative à la dépréciation du goodwill et d'autres actifs incorporels des produits pour téléphones cellulaires (Wireless), suivant la décision de la Société de se désengager de la co-entreprise ST-Ericsson après une période de transition annoncée, élément du nouveau plan stratégique de la Société annoncé le 10 décembre 2012.

Carlo Bozotti, Président et CEO de ST commente : « Le chiffre d'affaires et la marge brute du quatrième trimestre se sont établis au-dessus du point médian de notre fourchette de prévisions en dépit de la faiblesse persistante de la demande sur le marché des semi-conducteurs. Nous avons étendu notre leadership dans des domaines clés. Grâce à la dynamique des nouveaux produits, le chiffre d’affaire de nos filiales à 100% a progressé de 0,2% par rapport au troisième trimestre 2012 et de 1,6% par rapport au quatrième trimestre 2011, grâce à une très forte montée en puissance des ventes de nos microsystèmes électromécaniques (MEMS) au quatrième trimestre.

Si l'on regarde l'ensemble de l'exercice 2012, nous avons amélioré notre situation financière nette par rapport à 2011 en dépit de la trésorerie importante absorbée par ST-Ericsson et de l'impact des faibles conditions de marché. Nous avons réussi à finir l'année avec une flexibilité financière significative et un solde de trésorerie solide tout en distribuant à nos actionnaires le même niveau de dividende qu'en 2011.

Nous avons pris en 2012 des décisions importantes qui vont façonner un nouveau ST, plus focalisé et plus performant. En décembre, nous avons présenté notre nouveau plan stratégique, visant une position de leader dans deux segments de produits : les composants de détection et de puissance (Sense & Power) et les composants pour l’automobile (Automotive Products) et les solutions de traitement embarquées (Embedded Processing Solutions). Cette nouvelle stratégie inclut une focalisation pointue sur cinq moteurs de croissance : les microsystèmes électromécaniques (MEMS) et les capteurs, l’électronique de puissance intelligente, les produits pour l’automobile, les microcontrôleurs et les processeurs d’application, y compris pour les produits numériques grand public. Il importe de noter que sur le plan des perspectives financières, nous tablons sur une marge opérationnelle de 10% ou plus. Pour atteindre cet objectif, il sera essentiel de réduire nos charges d'exploitation nettes à une moyenne trimestrielle comprise entre 600 et 650 millions de dollars par trimestre d'ici le début 2014.

Dans le cadre de notre plan stratégique, nous avons décidé de nous désengager de ST-Ericsson après une période de transition et toutes les mesures que nous avons prises au cours du quatrième trimestre, y compris la nouvelle provision pour dépréciations, s'inscrivent dans la droite ligne de l'avancée de cette décision ».

(*) La situation financière nette est une mesure non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires, veuillez-vous référer à l’Annexe A qui explique pourquoi la Société pense que cette mesure est importante et pour une réconciliation en normes US GAAP.

Synthèse des principaux résultats financiers

U.S. GAAP*
En millions de dollars US
T4
2012
T3
2012
T4
2011
Chiffre d'affaires net(a) 2 1622 1662 191
Marge brute32,3%34,8%33,4%
Résultat (Perte) d’exploitation publié(e)(730)(792)(132)
Résultat net (Perte) part du groupe(428)(478)(11)

(a)Le chiffre d’affaires net intègre le chiffre d’affaires enregistré par ST-Ericsson, tel que consolidé par ST

U.S. GAAP*
Avant charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels
(en millions de dollars US)
T4
2012
T3
2012
T4
2011
Résultat d’exploitation (Perte)(142)(79)(123)
Marge d’exploitation(6,5%)(3,6%)(5,6%)
Marge d’exploitation – attribuable à ST(3,3%)0,3%(0,2%)

Analyse des résultats financiers du quatrième trimestre
Au quatrième trimestre 2012, le chiffre d'affaires des filiales détenues à 100% par ST a progressé de 0,2% par rapport au troisième trimestre 2012 et de 1,6% par rapport au quatrième trimestre 2011. Le chiffre d'affaires du segment des produits pour téléphones cellulaires (Wireless) est en baisse de 2,2% par rapport au troisième trimestre 2012, avec un revenu tiré de la concession des licences de propriété intellectuelle de 43 millions de dollars au lieu de 35 millions de dollars au trimestre précédent. Les régions Japon-Corée et Chine-Asie du Sud ont enregistré respectivement des taux de croissance de 16% et 1%, tandis que les régions Amériques et EMEA ont vu leur chiffre d'affaires baisser de 0,4% et 13% respectivement.

La marge brute du quatrième trimestre a reculé de 250 points de base par rapport au troisième trimestre pour s'établir à 32,3%, essentiellement en raison d'effets de prix négatifs et d'une baisse des volumes liée à la réduction des stocks prévue qui a entraîné une sous-utilisation des unités de production de plaquettes de silicium de ST, partiellement compensée par un mix-produits favorable. En raison de la réduction des stocks, les charges de capacités de production inutilisées ont atteint 66 millions de dollars au quatrième trimestre 2012 contre 19 millions de dollars au troisième trimestre 2012 et 99 millions de dollars au quatrième trimestre 2011.

Les frais commerciaux, généraux et administratifs et les dépenses de R&D ont augmenté de 3% au total pour s'établir à 876 millions de dollars, à comparer à 852 millions de dollars au trimestre précédent, essentiellement en raison d'effets saisonniers négatifs. En pourcentage des ventes, le total des charges d’exploitation du quatrième trimestre 2012 correspond à un ratio de 40,5%, à comparer à un ratio de 39,3% au trimestre précédent.

Les charges de restructuration et provisions pour dépréciations au quatrième et troisième trimestre s'élevaient à 588 millions de dollars et 713 millions de dollars respectivement, essentiellement du fait de charges non décaissables liées à des provisions pour dépréciation du goodwill et autres immobilisations incorporelles des produits pour téléphones cellulaires (Wireless) qui ramènent la valeur comptable de la participation de ST-Ericsson à un montant négligeable.

La marge d'exploitation avant charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels attribuable à ST est passée d’une marge positive de 0,3% au troisième trimestre 2012 à une marge négative de 3,3% au quatrième trimestre 2012.*

(*)Le résultat d’exploitation (perte) avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, la marge d’exploitation avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, la marge d'exploitation avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels attribuable à ST et le bénéfice net ajusté (perte) par action sont des mesures non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l’Annexe A.

La charge d'impôt du quatrième trimestre s'élève à 39 millions de dollars, essentiellement en raison de l’amortissement complet des actifs d'impôts différés de ST-Ericsson suite à la décision de ST de se désengager de la co-entreprise après une période de transition.

Au quatrième trimestre 2012, la perte nette attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle s'est élevée à 361 millions de dollars, et est essentiellement liée à la quote-part de 50% d'Ericsson dans la co-entreprise ST-Ericsson, telle que consolidée par ST. Au troisième trimestre 2012, le montant correspondant était de 351 millions de dollars.

La perte nette part du groupe ressort à 428 millions de dollars ou (0,48) dollar par action au quatrième trimestre 2012, contre une perte nette de (0,54) dollar par action au troisième trimestre 2012 et de (0,01) dollar par action au quatrième trimestre 2011. Sur une base ajustée et après déduction des impôts applicables, la perte nette non-US GAAP publiée par ST au quatrième trimestre ressort à (0,11) dollar par action si l'on exclut les charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, contre une perte nette de (0,03) dollar par action au troisième trimestre 2012 et de (0,09) dollar par action au quatrième trimestre 2011.*

Pour le quatrième trimestre 2012, le taux de change moyen effectif retenu par la Société était d’environ 1,30 dollar pour 1,00 euro, à comparer à 1,29 dollar pour 1,00 euro au troisième trimestre 2012 et 1,36 dollar pour 1,00 euro au quatrième trimestre 2011.

Chiffre d’affaires net par Segment de marché / Canal

Chiffre d’affaires net par Segment de marché/ Canal ( en %)T4 2012T3 2012T4 2011
Total équipementiers77%76%80%
Distribution23%24%20%

Chiffre d’affaires et résultat d’exploitation par Segment de produits

Segment opérationnel (en millions de dollars UST4 2012
Chiffre d’affaires net
T4 2012
Résultat
d’exploitation (Perte)
T3 2012
Chiffre d’affaires net
T3 2012
Résultat
d’exploitation (Perte)
T4 2011
Chiffre d’affaires net
T4 2011
Résultat
d’exploitation (Perte)
Automobile (APG)368203913438341
Produits analogiques, MEMS
 & Microcontrôleurs (AMM)
864120804101747116
Digital320(51)325(30)3889
Produits discrets de puissance
 (PDP)
24532751825316
Produits pour téléphones
cellulaires (Wireless)(a)
351(168)359(184)409(211)
Autres(b)(c)14(654)12(731)11(103)
TOTAL2 162(730)2 166(792)2 191(132)

(a) Le segment des produits pour téléphones cellulaires (Wireless) intègre la part du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation de la co-entreprise ST-Ericsson, telle que consolidée dans le chiffre d’affaires et le résultat d’exploitation de la Société ainsi que d’autres éléments affectant le résultat d’exploitation lié à l’activité des produits pour téléphones cellulaires.
(b) Le chiffre d’affaires net du Segment « Autres » comprend le chiffre d’affaires provenant des ventes de Sous-systèmes, de services d’assemblage ainsi que d’autres chiffres d’affaires.
(c) Le résultat (perte) d’exploitation du segment « Autres » comprend des éléments tels que les charges de capacités inutilisées, les dépréciations et frais de restructuration et autres coûts liés aux fermetures, frais de démarrage et arrêts planifiés, ainsi que d’autres frais non alloués, tels que : le coût de certains programmes de Recherche et Développement stratégiques ou spéciaux, certaines charges d’exploitation engagées au niveau du siège, le coût de certains litiges au titre des brevets et autres, et divers frais non affectés aux Groupes de produits, ainsi que les résultats d’exploitation du segment « Sous-systèmes et Autres Groupes de Produits ». Le segment « Autres » intègre des charges de capacités inutilisées (66 millions de dollars au quatrième trimestre 2012, 19 millions de dollars au troisième trimestre 2012 et 99 millions de dollars au quatrième trimestre 2011) ainsi que des charges de restructuration et des provisions pour dépréciations et autres coûts liés à des fermetures de sites (588 millions de dollars au quatrième trimestre 2012, 713 millions de dollars au troisième trimestre 2012 et 9 millions de dollars au quatrième trimestre 2011).

(*)Le résultat d’exploitation (perte) avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, la marge d’exploitation avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, la marge d'exploitation avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels attribuable à ST et le bénéfice net ajusté (perte) par action sont des mesures non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l’Annexe A

 

Au quatrième trimestre 2012, le chiffre d’affaires net du segment Automobile (APG) a reculé de 6,0% par rapport au troisième trimestre 2012, essentiellement en raison de conditions de marché difficiles. La marge d'exploitation de ce segment ressort à 5,6%, à comparer à 8,6% au trimestre précédent en raison d'une baisse du chiffre d'affaires.

Le chiffre d'affaires net du segment AMM (Produits analogiques, MEMS et Microcontrôleurs) a progressé de 7,4% par rapport au trimestre précédent grâce aux microsystèmes électromécaniques, aux microcontrôleurs sécurisés et aux applications des produits analogiques. La marge d'exploitation de ce segment s'établit à 13,9% au quatrième trimestre 2012, à comparer à 12,6% au trimestre précédent, essentiellement grâce à des ventes en volume plus élevées dans les MEMS de détection de mouvement.

Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires net du secteur Digital a reculé de 1,7% par rapport au troisième trimestre, essentiellement en raison de la faible demande de produits numériques grand public. Ce segment a enregistré une marge d’exploitation négative de 15,8% au quatrième trimestre 2012, essentiellement en raison d'une baisse marquée de la charge des usines de production, à comparer à une marge négative de 9,0% au troisième trimestre 2012.

Au quatrième trimestre 2012, le chiffre d’affaires net du segment Produits discrets de puissance (PDP) a reculé de 11,0% par rapport au troisième trimestre 2012, essentiellement en raison d'une faible demande de marché. La marge d'exploitation de ce segment ressort à 1,1% au quatrième trimestre 2012, à comparer à 6,4% au trimestre précédent en raison d'une baisse du chiffre d'affaires.

Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires net des produits pour téléphones cellulaires (Wireless) a baissé de 2,2% par rapport au trimestre précédent. Ces résultats reflètent la montée en puissance continue des ventes de plates-formes NovaThor de ST-Ericsson ainsi qu'un revenu de 43 millions de dollars tiré de la concession de licences de propriété intellectuelle qui ont été plus que compensés par la baisse des ventes de produits hérités. Au niveau des produits pour téléphones cellulaires (Wireless), hors provisions et charges de restructuration liées à ST-Ericsson, la perte d’exploitation ressort à 168 millions de dollars au quatrième trimestre, à comparer à une perte de 184 millions de dollars au trimestre précédent. Pour des informations supplémentaires, lire le communiqué de presse sur les résultats du quatrième trimestre 2012 de ST-Ericsson sur www.st.com et www.stericsson.com

Flux de trésorerie et Bilan – Faits marquants
En 2012, la Société a réduit de manière significative ses dépenses d'investissement qui s'établissent, après déduction des produits de cession, à 476 millions de dollars, à comparer à 1,26 milliard de dollars en 2011. Après déduction des produits de cession, les dépenses d’investissement du quatrième trimestre ressortent à 78 millions de dollars. Elles sont donc en ligne avec les dépenses d’investissement du quatrième trimestre 2011 mais, comme prévu, très nettement inférieures à celles du troisième trimestre 2012.

La gestion des niveaux de stocks a été une des priorités de 2012, avec des stocks qui ressortaient à 1,35 milliards de dollars au 31 décembre 2012, à comparer à 1,53 milliard de dollars au 31 décembre 2011. Au quatrième trimestre 2012, le taux de rotation des stocks était de 4,3 ou 84 jours, à comparer à un taux de rotation de 3,8 ou 95 jours au quatrième trimestre 2011.

En 2012, ST a payé 355 millions de dollars de dividendes aux actionnaires, dont 89 millions de dollars au quatrième trimestre.

(*) Le free cash flow, la situation financière nette sont des mesures non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l’Annexe A. 

Sur l'ensemble de l'exercice, le free cash flow* est légèrement positif. Après deux trimestres de cash flow négatif et en dépit de la trésorerie significative encore absorbée par ST-Ericsson, le free cash flow ressort à 145 millions de dollars au quatrième trimestre, à comparer à un free cash flow négatif de 80 millions de dollars au troisième trimestre 2012 et un cash flow positif de 47 millions de dollars au quatrième trimestre 2011.

La situation financière nette* de ST reste solide, avec une situation de trésorerie nette qui ressort à 1,19 milliard de dollars au 31 décembre 2012 à comparer à 1,17 milliard de dollars au 31 décembre 2011, après ajustements tenant compte des 50% de la dette de ST-Ericsson. Le montant de la trésorerie et équivalents de trésorerie, des valeurs mobilières de placement, des dépôts à court terme et de la trésorerie soumise à restriction s’élève à 2,49 milliards de dollars et l’endettement total à 1,30 milliard de dollars. Au cours du quatrième trimestre, ST et Ericsson ont renoncé à leur prêt à ST-Ericsson pour un montant de 1 546 millions de dollars. En conséquence, la part d'Ericsson d’un montant de 773 millions de dollars a été comptabilisée comme une contribution des participations ne donnant pas le contrôle et a diminué d’autant la dette à court terme de ST.

Le montant total des fonds propres, en incluant les participations ne donnant pas le contrôle, s’élevait à 6,36 milliards de dollars à la fin de l’exercice.


Résultats financiers de l’exercice 2012
En 2012, le chiffre d’affaires net a reculé de 12,8% pour s’établir à 8,49 milliards de dollars, essentiellement du fait d'une baisse des volumes qui tient à un recul marqué des ventes au niveau de notre ancien client principal, et à des conditions de marché plus mauvaises.

La marge brute a reculé de 22% à 2,78 milliards de dollars et de 390 points de base à 32,8% respectivement. Cette baisse est principalement due à des effets de prix négatifs et à des charges de capacités inutilisées de 172 millions de dollars à comparer à 149 millions de dollars en 2011, ainsi qu'à une charge exceptionnelle de 53 millions de dollars liée à une sentence arbitrale qui a pesé sur le coût des ventes de ST au premier trimestre 2012 et qui n'a été que partiellement compensée par des effets de change positifs.

Au quatrième trimestre 2012, la charge d’impôt de ST reflète en partie l’amortissement complet des actifs d’impôts différés de ST-Ericsson. Si l’on exclut l’impact de ST-Ericsson et de certains éléments ponctuels, le taux d’impôt effectif de ST aurait été d’environ 16% en 2012.

En 2012, la perte nette publiée s’élève à 1,16 milliard de dollars ou (1,31) dollar par action. Sur une base ajustée et après déduction des impôts applicables, la perte nette non-US GAAP publiée par ST ressort à (0,33) dollar par action si l'on exclut les charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels. En 2011, le résultat net s'élevait à 650 millions de dollars, soit 0,72 dollar par action après dilution, ou un résultat net non-US GAAP* de 0,41 dollar par action après dilution sur une base ajustée.

Le taux de change moyen effectif pour la Société était d’environ 1,31 dollar pour 1,00 euro en 2012, contre 1,37 dollar pour 1,00 euro en 2011.

(*)Le Résultat net (perte) ajusté par action est une mesure non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l’Annexe A.

Chiffre d’affaires et résultat d’exploitation par Segment de produits pour l’exercice 2012

Segment opérationnel (en millions de dollars USExercice 2012
Chiffre d’affaires net
Exercice 2012
Résultat d’exploitation (Perte)
Exercice 2011
Chiffre d’affaires net
Exercice 201
Résultat d’exploitation (Perte
Automobile (APG)1 5541291 678227
Produits analogiques, MEMS &
Microcontrôleurs (AMM)
3 2004183 377606
Digital1 334(154)1 839108
Produits discrets de puissance (PDP)1 015181 240139
Produits pour téléphones
cellulaires (Wireless)
1 345(885)1 552(812)
Autres45(1 607)49(222)
TOTAL8 493(2 081)9 73546

Perspectives relatives à l’activité du premier trimestre 2013
M. Bozotti a déclaré : "Au premier trimestre, nous attendons de nos filiales détenues à 100% un chiffre d'affaires supérieur à la saisonnalité historique, avec une baisse d'environ 3% au point médian de notre fourchette de prévisions par rapport au quatrième trimestre 2012, malgré la faiblesse des conditions macro-économiques. En incluant le segment des Produits pour téléphones cellulaires (Wireless), le chiffre d'affaires total devrait baisser d'environ 7% au point médian de nos prévisions étant donné la baisse de chiffre d'affaires très significative attendue par ST-Ericsson par rapport au quatrième trimestre.

Plus globalement, nous attendons en 2013 une amélioration des conditions sur le marché des semi-conducteurs tirée par un environnement économique plus favorable. Même aujourd’hui, les premiers signes d’une reprise modérée sont perceptibles. Au niveau de ST, nous espérons être plus performant que le marché avec  nos produits de détection et de puissance (Sense & Power), Produits pour applications automobiles (Automotive Products) et Solutions de traitement embarquées (Embedded Processing Solutions). En particulier, nous espérons que l'imagerie, les microcontrôleurs, les produits analogiques et les microsystèmes électromécaniques (MEMS) contribueront le plus à notre performance de chiffre d'affaires.

En ce qui concerne ST-Ericsson, nous finalisons notre décision concernant les options stratégiques disponibles. Alors que nous ne mésestimons pas les défis liés à cette transition, nous sommes engagés à assurer une sortie sans heurts et dans les délais impartis.

Dans l’ensemble, ST sera une Société beaucoup plus forte, avec une base de coûts réajustée, une focalisation aigue de ses produits et une position sur le marché beaucoup plus forte ».

Pour le premier trimestre 2013, la Société table sur une diminution du chiffre d’affaires d'environ 7%, à plus ou moins 3,5%, par rapport au quatrième trimestre 2012. Du fait de charges de capacités de production inutilisées plus faibles par rapport au quatrième trimestre mais de l’absence de revenu tiré de la concession des licences de propriété intellectuelle, la marge brute du premier trimestre devrait être de l'ordre de 31,4%, à plus ou moins deux points de pourcentage.

Suite à sa décision de se désengager de ST-Ericsson après une période de transition qui devrait se terminer durant le troisième trimestre 2013, ST est actuellement en train de finaliser les options stratégiques disponibles. Nos meilleures estimations actuelles sont que ST pourrait faire face à des besoins de financement, incluant le financement des activités de ST-Ericsson pendant la période de transition et les coûts de restructuration, dans une fourchette comprise approximativement entre 300 et 500 millions de dollars au cours de 2013, et prenant en compte l’impact des options stratégiques.


Ces perspectives reposent sur une hypothèse de taux de change effectif d’environ 1,31 dollar pour 1 euro pour le premier trimestre 2013 et comprend l’impact des contrats de couverture existants. Le premier trimestre se clôturera le 30 mars 2013.

Informations institutionnelles

  • Le 10 décembre 2012, ST a annoncé son nouveau plan stratégique, sa nouvelle vision et son nouveau modèle financier. Aboutissement d’une étude stratégique lancée voici plus d’un an, après que la Société a constaté des évolutions majeures dans la dynamique du marché des communications sans fil, le plan vise à créer un nouveau ST davantage focalisé, plus agile et mieux positionné pour apporter de la valeur ajoutée à ses clients et à ses actionnaires. Le plan met l'accent sur une réorganisation autour de deux segments de produits qui desserviront à parts quasiment égales un marché en pleine croissance estimé à 140 milliards de dollars:  les produits Sense & Power (détection et puissance) et pour l'automobile d'une part et les Solutions de traitement embarquées d'autre part.

    Le secteur des produits de détection et de puissance et des produits pour l'automobile s'appuiera sur les positions dominantes de ST dans les MEMS (microsystèmes électromécaniques) et les capteurs, les produits discrets de puissance et les produits analogiques avancés, ainsi que dans les produits d'info-divertissement, de contrôle d'habitacles, de sécurité et de transmission automobile. Le secteur des Solutions de traitement embarquées se focalisera sur le cœur des systèmes électroniques plutôt que sur l'accès haut débit sans fil et inclura les microcontrôleurs, les produits d'imagerie, les produits numériques grand public, les processeurs d'application et les circuits ASIC numériques.

    Dans le cadre du nouveau plan, ST a déclaré qu'il allait se désengager de sa participation dans ST-Ericsson après une période de transition. ST a souligné qu'il entend rester à l'affût des opportunités de croissance significatives qui se présenteront sur le marché des communications sans fil par le biais de son portefeuille de produits de pointe et qu'il continuera à soutenir ST-Ericsson en tant que partenaire de sa chaîne d’approvisionnement et des technologies de fabrication avancées (technologie silicium sur isolant totalement déplétée — FD-SOI) et en tant que fournisseur de blocs de propriété intellectuelle pour processeurs d’application.

    Lors de l'annonce, ST a également révélé son nouveau modèle financier qui vise à atteindre une marge d'exploitation de 10% ou plus. Pour atteindre cet objectif, ST vise une réduction de ses charges d'exploitation nettes à une moyenne trimestrielle comprise entre 600 et 650 millions de dollars d'ici au début de l'année 2014.
     
  • Le 11 décembre, ST a annoncé que sa plate-forme technologique FD-SOI (Fully Depleted-Silicon on Insulator) de 28 nm est désormais disponible pour les opérations de pré-production dans son usine de 300 mm située à Crolles (Isère). Il a été démontré que cette technologie validée sur silicium est 30% plus rapide et jusqu'à 50% moins énergivore que les procédés massifs pour un coût et une performance comparables. La disponibilité de cette technologie pour les opérations de pré-production confirme la capacité de ST à proposer sa technologie planaire totalement déplétée dans le nœud de 28 nm, qui est une condition essentielle pour répondre aux exigences de performances et de consommation les plus strictes de l’industrie.

 

Produits et technologies – Faits marquants du quatrième trimestre 2012

Au cours du quatrième trimestre 2012, la Société a réalisé de solides progrès avec d’importantes introductions de nouveaux produits et des qualifications significatives.

 

Applications Automobiles

 

  • ST a confirmé sa position de leader dans le domaine des commandes électroniques des portières en signant un contrat de fournisseur exclusif avec un fabricant d’équipements de premier plan portant sur les modules de nouvelle génération pour cette partie de l’habitacle.
  • ST est devenu un fournisseur à long-terme d’amplificateurs audio pour systèmes d’info-divertissement automobile auprès des principaux acteurs mondiaux du secteur.
  • ST a enregistré une qualification pour la plate-forme de freinage de nouvelle génération de la part d’un grand équipementier automobile.
  • ST a remporté des qualifications pour un chipset de radio numérique multistandards auprès de plusieurs grands groupes automobiles.
  • ST a décroché plusieurs qualifications en Chine pour des microcontrôleurs automobiles 32 bits conçus pour gérer la transmission, les diagnostics du véhicule et les systèmes de direction.

Secteur numérique
Convergence numérique

  • ST a remporté plusieurs qualifications pour des circuits de décodage numérique de la part des grands fabricants de décodeurs chinois Jiuzhou et Inspur.
  • ST a enregistré une qualification pour Orly, le système sur puce pour décodeurs numériques le plus puissant au monde. Il sera intégré dans une plate-forme de décodage numérique pour télévision sur Internet (IPTV) proposée par un grand fabricant d’équipements asiatique.
  • ST a enregistré un intérêt croissant pour des contrôleurs d’écrans multimédia haute résolution destinés à des systèmes d’affichage public et à des moniteurs informatiques haut de gamme, dont, entre autres, le nouveau moniteur cinéma 27 pouces à ultra haute résolution de LG, et un moniteur d’affichage public de Samsung.
  • ST a remporté plusieurs qualifications pour des circuits de routage multimédia à haut débit pour stations d’accueil et dongles auprès de plusieurs constructeurs de PC OEM de premier plan.
  • ST a décroché une qualification importante pour un circuit ASIC numérique 32 nm pour réseaux définis par logiciel de la part d’un géant mondial des réseaux.
Imagerie, ASIC BiCMOS et photonique sur silicium
  • ST a fourni une technologie de pointe pour la détection d’images destinée à un nouveau système de navigation optique développé par un grand fabricant de périphériques PC et grand public.
  • ST a lancé la montée en production de capteurs d’images hautes performances innovants pour applications mobiles utilisant la technologie d’éclairage face arrière (BSI, backside-illumination) propriétaire de ST.


Circuits analogiques, MEMS et microcontrôleurs (AMM)

  • ST et PNI ont annoncé que leurs capteurs ont été sélectionnés pour la console de jeux Wii UTM de Nintendo.
  • ST a procédé à la montée en cadence de la production de circuits analogiques d’extrêmement haute précision chargés de surveiller l’état de la batterie pour une gamme de smartphones fabriqués par un leader mondial.
  • Les livraisons en volume effectuées à l’attention de fabricants chinois de rang 1 ont permis à ST de reconquérir des parts de marché dans le secteur des appareils audio Sound-Terminal pour téléviseurs à écran plat.
  • ST a lancé la fabrication de MEMS de détection de mouvement et du logiciel de fusion des données recueillies par les capteurs iNEMO pour smartphones et tablettes fonctionnant sous Windows 8TM.
  • ST a enregistré de nombreuses qualifications pour les émetteurs-récepteurs radio basse consommation SPIRIT1, qui assurent la transmission de données recueillies par les capteurs dans des applications industrielles.
  • Fin 2012, ST avait livré 60 millions de microphones MEMS destinés à un large éventail d’applications parmi lesquelles les téléphones mobiles, les tablettes et les ordinateurs portables.
  • ST a enregistré une qualification pour un capteur de pression de la part d’un grand fabricant de téléphones.
  • ST a décroché une qualification pour des régulateurs à découpage haute efficacité destinés à des systèmes de divertissement automobile de la part d’un grand nom européen.
  • ST a remporté de multiples qualifications pour des fusibles électroniques utilisés dans des disques durs, des décodeurs numériques et des lecteurs de DVD de la part d’OEM asiatiques de premier plan.
  • Un composant de puissance intelligente (BCD8) de ST a été sélectionné par un grand fabricant japonais pour la nouvelle génération de plates-formes de disques durs 5 et 7 mm.
  • La famille STM32 poursuit sur sa dynamique avec une qualification importante pour le STM32F4 de la part d’un important OEM chinois spécialisé dans les infrastructures de télécommunications. Le nombre de qualifications enregistrées par le STM32 a enregistré une augmentation régulière avec l’introduction de la nouvelle série de produits en 2012.
  • Le microcontrôleur basse consommation STM8 de ST a remporté le contrat du contrôleur principal chez un fabricant japonais leader sur le marché des objets de loisir.
  • ST a enregistré plusieurs qualifications pour un microcontrôleur sécurisé à interface duale destiné au nouveau programme de migration EMV® (Europay/MasterCard/Visa) en Chine.
  • ST a décroché une qualification de la part d’un OEM industriel européen de premier plan pour la mémoire sans fil à interface duale destinée à une application de gestion de l’énergie.
Produits discrets de puissance
  • ST a enregistré plusieurs qualifications pour des MOSFET destinés à des alimentations et des adaptateurs destinés à des fabricants de PC de premier ordre.
  • ST a augmenté le nombre des transistors IGBT vendus à des grands clients du secteur automobile dans la région EMEA et au Japon pour l’allumage électronique, la climatisation et les lampes à décharge haute intensité.
  • ST a recueilli plusieurs qualifications pour des systèmes de protection et des redresseurs dédiés destinés à diverses applications automobiles de la part de grands OEM asiatiques.
  • ST a remporté des qualifications pour ses solutions IPAD™ (Integrated Passive & Active Devices) de la part de grands fabricants de smartphones chinois.
  • ST a décroché plusieurs qualifications pour des diodes de puissance destinées à des adaptateurs de télévision et des équipements de soudage industriel forte puissance.

ST-Ericsson

  • Des échantillons du premier produit de ST-Ericsson fabriqué par ST en technologie FD-SOI (Silicium sur isolant totalement déplétée) étaient disponibles en décembre. La plate-forme ModAp NovaThor L85820 a été annoncée le 7 janvier 2013.
  • Le smartphone Samsung GALAXY S III mini est architecturé autour de la plate-forme ModAp NovaThor de ST-Ericsson. Il s’agit du quatrième smartphone Samsung équipé d’une plate-forme NovaThor.
  • Avec la nouvelle architecture ModAp NovaThor L8580, ST-Ericsson a introduit la technologie eQuad. Dans cette architecture de processeur, chaque cœur de processeur peut fonctionner comme un cœur affichant des performances à la pointe de l’industrie ou comme un cœur très basse consommation pour les tâches moins exigeantes en puissance de calcul et qui sont alimentées sous 0,6 V.
  • Au cours du quatrième trimestre, ST-Ericsson a testé et présenté sa technologie VoLTE (Voix sur LTE) à des opérateurs-clés.
  • ST-Ericsson a déclaré être prêt à prendre en charge le système d’exploitation Sailfish de Jolla sur ses plates-formes NovaThor.
iNEMO, IPAD, Oly, Sound Terminal, STM8 et STM32 sont des marques déposées de STMicroelectronics. NovaThor est une marque déposée de ST-Ericsson. Toutes les autres marques déposées appartiennent à leur propriétaire respectif.

Utilisation d’informations financières complémentaires non-US GAAP
Ce communiqué de presse contient des informations financières complémentaires non-US GAAP comme le résultat d’exploitation (perte) avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, la marge d’exploitation avant dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels attribuable à ST, la marge d’exploitation attribuable à ST, le résultat net (perte) ajusté, le résultat net (perte) ajusté par action, le free cash flow, la situation financière nette et la situation financière nette ajustée pour tenir compte de la quote-part de 50% dans ST-Ericsson.

Nous attirons l’attention de nos lecteurs sur le fait que ces mesures ne sont ni auditées, ni préparées selon les normes comptables américaines US GAAP et qu’elles ne doivent donc pas être considérées comme des substituts aux mesures financières US GAAP. De plus, de telles mesures financières non-US GAAP pourraient également ne pas être comparables à d’autres informations de même intitulé, utilisées par d’autres sociétés.
Vous trouverez dans l’Annexe A de ce communiqué de presse un tableau permettant de réconcilier les mesures financières non-US GAAP utilisées par la Société avec leurs mesures financières correspondantes en normes US GAAP. Pour remédier à ces limites, les informations financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que les états financiers consolidés de la Société préparés selon les normes américaines US GAAP.

Informations à caractère prévisionnel
Certaines des déclarations contenues dans ce communiqué de presse, autres que celles renvoyant aux données historiques, sont des déclarations sur les attentes futures et autres déclarations à caractère prévisionnel (au sens de la Section 27A de la Securities Act de 1933 ou de la Section 21E de la Securities Exchange Act de 1934 et de leurs modifications). Fondées sur les opinions et hypothèses actuelles de la direction, ces dernières dépendent et impliquent des risques connus et non connus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire différer de manière significative les résultats, performances ou événements réels de ceux anticipés dans les présentes déclarations, en raison de divers facteurs comme :

 

  • les risques à venir dans nos activités principales ainsi que notre capacité à estimer avec précision notre part des coûts et les besoins de trésorerie qui résulteront de notre décision de nous désengager de ST-Ericsson ;
  • notre capacité à répondre de manière compétitive à la demande du marché pour les produits que nous concevons, fabriquons et vendons ;
  • des changements sur le marché susceptibles d'affecter nos produits, y compris la demande effective pour des produits où nous avons nous avons obtenu des qualifications et/ou une demande pour des applications où nous ciblons de la croissance, qui dépend elle aussi de la capacité de nos clients à l'emporter sur la concurrence dans les marchés d'applications qu'ils servent avec nos produits ;
  • notre capacité, dans des périodes de réduction de la demande du marché ou de la visibilité, à réduire nos dépenses autant que nécessaire et à faire fonctionner nos sites de fabrication à des niveaux suffisants pour couvrir les coûts fixes d’exploitation ;
  • notre capacité, dans un environnement fortement concurrentiel, à identifier et allouer les ressources nécessaires afin de développer avec succès et à sécuriser auprès de nos clients l’acceptation de nouveaux produits répondant à leurs attentes ;
  • notre capacité à appliquer les prix que nous nous sommes fixés pour les livraisons de volumes importants de nouveaux produits et ceux en cours de développement ;
  • l’impact financier des stocks obsolètes ou excédentaires si la demande réelle venait à différer de nos prévisions ;
  • notre capacité à maintenir ou améliorer notre compétitivité, en particulier à la lumière de la volatilité croissante des marchés des changes, et surtout, du taux de change du dollar des Etats-Unis par rapport à l’Euro et aux autres grandes devises que nous utilisons dans le cadre de nos activités ;
  • l'impact des revendications de propriété intellectuelle (IP) par nos concurrents ou autres tierces parties, et notre capacité à obtenir les licences nécessaires dans des conditions et termes raisonnables ;
  • le montant et le calendrier des charges de restructuration et des économies de coûts associées susceptibles de différer par rapport à nos estimations ;
  • une modification de notre situation fiscale globale suite à des changements au niveau des lois fiscales, des conclusions des contrôles fiscaux ou des traités fiscaux internationaux susceptibles d’avoir un impact sur les résultats de nos activités, et sur notre capacité à évaluer avec précision les crédits d’impôts, les avantages fiscaux, les déductions d’impôts et les provisions fiscales, et notre capacité à utiliser les actifs d’impôts différés ;
  • des événements naturels tels que des conditions climatiques sévères, des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques ou d’autres phénomènes de la nature, des risques sanitaires, des épidémies, dans des pays où s’exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs ;
  • une modification de l’environnement économique, social, politique ou infrastructurel dans les pays où s’exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs, y compris du fait d'événements macroéconomiques ou régionaux, de conflits militaires, de troubles sociaux et/ou d’actes de terrorisme ;
  • la disponibilité et les coûts des matières premières, du gaz, de l’eau et de l’électricité, des services de sous-traitance industrielle ou de toutes autres fournitures nécessaires à nos activités ;
  • le dénouement de litiges aussi bien que tout autre nouveau procès dans lequel nous pourrions être impliqués ;
  • les réclamations relatives à la responsabilité ou à la garantie produit fondées sur des risques épidémiques ou défauts de livraison ou rappels par nos clients d’un produit contenant l’un de nos composants ou des réclamations découlant d’atteintes à l'intégrité de notre système d'information.

Compte tenu de tous les risques et incertitudes qui pèsent sur ces informations à caractère prévisionnel, les performances et résultats réels de nos activités pourraient différer de ces prévisions de manière significative et défavorable. Certaines déclarations relatives aux perspectives d’avenir peuvent être identifiées comme telles par l’utilisation de verbes tels que « croire », « prévoir », « pouvoir », « être attendu », « devrait », « serait », « vise » ou « anticipe » et autres variations de ces mots ou expressions comparables ou leur négation, ou par la discussion de stratégie, plans ou d’intentions.

Certains de ces facteurs de risques sont présentés et discutés en détail dans « Item 3. Key Information — Risk Factors » de notre rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2011, déposé auprès de la SEC le 5 mars 2012. Si l’un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se réalisaient ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient varier significativement de ceux décrits dans ce communiqué de presse, tels qu’anticipés, crus ou attendus. Nous n’avons pas l’intention d’assumer et n'assumons aucune obligation de mise à jour des informations ou déclarations à caractère prévisionnel présentées dans ce communiqué de presse pour refléter des événements ou circonstances à venir.

Informations sur la présentation des résultats, la conférence téléphonique et la retransmission sur internet (webcast)

Le 31 janvier 2013, le management de STMicroelectronics tiendra une présentation de ses résultats à Paris et organisera aussi une téléconférence pour présenter la performance opérationnelle de la Société au cours du quatrième et de l’exercice 2012.

La présentation se tiendra à 11h00 (heure de Paris)  et la téléconférence se tiendra à 15h00 (heure de Paris). Présentation et téléconférence seront retransmises en direct sur le site Internet à l’adresse http://investors.st.com. Pour accéder au Webcast, nous vous suggérons de vous connecter 15 minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer les logiciels audio nécessaires.

À propos de STMicroelectronics
ST est un leader mondial sur le marché des semiconducteurs, dont les clients couvrent toute la gamme des technologies Sense & Power, les produits pour l’automobile et les solutions de traitement embarquées. De la gestion de la consommation aux économies d’énergie, de la confidentialité à la sécurité des données, de la santé et du bien-être aux appareils grand public intelligents, ST est présent partout où la technologie microélectronique apporte une contribution positive et novatrice à la vie quotidienne. ST est au cœur des applications professionnelles et de divertissements à la maison, au bureau et en voiture. Par l’utilisation croissante de la technologie qui permet de mieux profiter de la vie, ST est synonyme de « life.augmented ».
Pour plus d’informations visiter le site www.st.com
 

 

Annexe A

 

STMicroelectronics
Informations financières complémentaires non-US GAAP
Réconciliation entre normes non-US GAAP - US GAAP
En millions de dollars US sauf pour les données par action

 

Les données financières complémentaires non-US GAAP présentées dans ce communiqué de presse ne sont pas auditées et sont donc sujettes à des limites inhérentes. De telles données non-US GAAP ne reposent pas sur un ensemble de règles ou principes comptables et ne doivent donc pas être considérées comme un substitut aux mesures comptables US GAAP. En outre, nos données financières non-US GAAP complémentaires peuvent ne pas être comparables à des mesures non-US GAAP de même intitulé, utilisées par d’autres sociétés. De plus, un certain nombre de limites spécifiques relatives à ces mesures non-US GAAP individuelles et les raisons de présenter des informations financières non-US GAAP sont détaillées dans les paragraphes ci-après. Pour remédier à ces limites, les données financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que nos états financiers consolidés préparés selon les normes comptables américaines US GAAP.

Le résultat d’exploitation (perte) avant provisions, restructurations et éléments non-récurrents est utilisé par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et expliquer l’impact des éléments qui n’ont pas été pris en compte tels que les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures. Le résultat net (perte) et le résultat (perte) par action (EPS) ajustés sont utilisés par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et communiquer l’impact des éléments exclus comme les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures attribuables à ST et des autres coûts exceptionnels, net de l’impact de l’impôt applicable.

Le résultat d’exploitation (perte) avant provisions, restructurations et éléments non-récurrents attribuable à ST correspond au résultat d’exploitation (perte) avant provisions, restructurations et éléments non-récurrents diminué de 50% du résultat (ou de la perte) d'exploitation avant provisions, restructurations et éléments non-récurrents de ST-Ericsson, tel que consolidé par ST. La marge d’exploitation avant restructurations attribuable à ST correspond au résultat d’exploitation (perte) avant restructurations attribuable à ST divisé par le chiffre d’affaires publié diminué de 50% du chiffre d’affaires de ST-Ericsson, tel que consolidé par ST. La Société pense que ces mesures financières non-US GAAP fournissent des informations utiles aux investisseurs et à la direction parce qu’elles mesurent la capacité de la Société à générer une rentabilité issue de ses activités, en excluant l’effet des acquisitions et des dépenses relatives à la rationalisation de ses activités et sites qu’elle ne considère pas comme faisant partie de son résultat d’exploitation en cours, offrant ainsi, lorsque lues en conjonction avec les données financières de la Société en normes GAAP : (i) la capacité de réaliser des comparaisons de période à période plus pertinentes du résultat d’exploitation en cours de la Société, (ii) la capacité de mieux identifier les tendances de l’activité de la Société et d’analyser lesdites tendances, et (iii) une plus grande facilité de comparaison des résultats des opérations de la Société avec les modèles des analystes financiers et des investisseurs et les valorisations, qui ne tiennent généralement pas compte de ces éléments.
 
T4 2012
(en millions de dollars US et cents par action)
Marge
brute
Résultat
d’exploitation
(perte)
Résultat
net
Résultat par
action
correspondant
U.S. GAAP697(730)(428)(0,48)
Dépréciations et restructurations 588307 
Estimation de l’impact fiscal  (1) 
Impôt ST-Ericsson  26 
Non-U.S GAAP697(142)(96)(0,11)

 

T3 2012
(en millions de dollars US et cents par action)
Marge
brute
Résultat
d’exploitation
(perte)
Résultat
net
Résultat par
action
correspondant
U.S. GAAP753(792)(478)(0,54)
Dépréciations et restructurations 713456 
Estimation de l’impact fiscal  (7) 
Non-U.S GAAP753(79)(29)(0,03)

 

T4 2011
(en millions de dollars US et cents par action)
Marge
brute
Résultat
d’exploitation
(perte)
Résultat
net
Résultat par
action
correspondant
U.S. GAAP732(132)(11)(0,01)
Dépréciations et restructurations 95 
Estimation de l’impact fiscal  (2) 
Non-U.S GAAP732(123)(8)(0,01)

Situation financière nette : les ressources (dettes) représentent le solde de nos ressources financières totales et de notre dette financière totale. Le total de nos ressources financières comprend la trésorerie et équivalents de trésorerie, les valeurs mobilières de placement, les dépôts à court terme et la trésorerie soumise à restriction, tandis que la dette financière totale comprend les emprunts à court terme, la portion courante de la dette à long terme plus la dette à long terme, comme indiqué dans notre bilan consolidé. Nous pensons que notre situation financière nette est une information utile pour les investisseurs car elle leur permet d’analyser plus aisément notre situation globale soit en termes d’endettement net ou de situation de trésorerie nette en mesurant nos ressources en capital à partir de la trésorerie des équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement ainsi que le niveau total de notre endettement financier. La situation financière nette n'est pas une mesure US GAAP.

Situation financière nette (en millions de dollars US)31 décembre 201229 septembre 201231 décembre 2011
Trésorerie et équivalents de trésorerie2 2501 6861 912
Valeurs mobilières de placement238237413
Dépôts à court terme1--
Trésorerie soumise à restriction--3
Trésorerie non courante soumise à restriction445
Total des ressources financières2 4931 9272 333
Emprunts à court terme et part courante
de la dette à long terme
(630)(1,260)(740)
Dette financière à long terme(671)(298)(826)
Dette financière totale(1 301)(1 558)(1 566)
Situation financière nette 1 192369767
    
Situation financière nette ajustée pour tenir compte
de la quote-part de 50% dans ST-Ericsson
1 1921 0641 167

Le Free cash flow est défini comme de la trésorerie nette générée par les activités d’exploitation moins la trésorerie nette absorbée par les opérations d’investissement, hors paiement pour acquisitions et produits provenant des cessions de valeurs mobilières de placement, dépôts à court terme et trésorerie soumise à restriction. Nous pensons que le Free cash flow est une information utile pour les investisseurs et la direction car il mesure la capacité de nos activités opérationnelles et d’investissement à générer de la trésorerie à même de soutenir nos activités opérationnelles. Le Free cash flow n’est pas une mesure reconnue par les normes comptables US GAAP et ne correspond pas au cash flow total étant donné qu’il n’inclut pas les flux de trésorerie générés ou absorbés par les activités de financement. Il est à noter également que notre définition du free cash flow peut différer des définitions retenues par d’autres sociétés.

Free cash flow (en millions de dollars US)T4
2012
T3
2012
 
T4
2011
 
Trésorerie nette générée (absorbée) par les opérations d'exploitation252148137
Trésorerie nette générée (absorbée) par les opérations d'investissement(107)(203)43
Paiement pour l’achat (ou produits de cession) de valeurs mobilières de placement courant et non courant, dépôts à court terme et trésorerie soumise à restriction, net-(25)(133)
Free cash flow145(80)47

 

Feedback Form
Customer Feedback